CELLcips
illustration d'un visage souriant avec un livre

Langage clair

Tous les contenus de ce site sont rédigés en langage clair.

En savoir plus

Définitions et Questions

Des mots demandent une définition ?
Vous avez des questions ?

C’est la FAQ ou questions fréquentes.

Nos réponses sont courtes et faciles à lire.

Filtres

Réinitialiser les filtres

Définitions

Vos questions

Liste des questions

Résultats de la recherche:

La technologie d’aide, c’est 

Un élève suit un parcours à l’école, depuis le Cycle 1 jusqu’à l’apprentissage ou le gymnase. 

Quand un élève a une technologie d'aide : 

Nous aidons à mettre en place des technologies d’aide depuis longtemps déjà.
C’est important de faire les choses dans le bon ordre et avec les bonnes personnes.
Il y a 7 étapes à ne pas manquer pour les élèves avec des mesures renforcées (MR).

  1. Le réseau : Il est organisé par l’école et réunit les gens qui entourent l’élève. Il discute des besoins de l’élève et fait le choix du meilleur outil.
  2. Les essais : L’élève peut essayer des outils en prêt quelque temps si on hésite entre plusieurs appareils pour la technologie d’aide.
  3. La demande d’achat : Faite à l’Office d’assurance-invalidité par les parents, avec une aide parfois.
  4. La préparation technique : Régler les questions techniques de connexion, de mises à jour et voir qui s’occupera de l’appareil.
  5. La formation : Des adultes qui travaillent avec l’élève, à l’école, mais aussi de l’élève et des ses parents.
  6. Le suivi et le bilan: Le réseau se réunit après quelques mois pour faire un bilan et voir s’il y a encore besoin d’aide.
  7. La transition et les transmissions : En cas de changement de classe ou d’école, il faut informer et former les nouvelles personnes.

Pour aller plus loin : pour la technologie d'aide, soutien par la cellCIPS

Le réseau pluridisciplinaire, dès le départ, c’est très important.
Il faut réfléchir à plusieurs.
Mettre en place la technologie d’aide (TA) avec toutes les personnes concernées.

Il faut aussi des outils pour faire le suivi.
Par exemple, un carnet où on écrit les progrès.
Un endroit où l’on dit ce qui doit être fait.
Ce carnet doit suivre l’élève, l’étudiant ou l’apprenti.

Ce carnet peut être le Référentiel de compétences.

L’école dirige, toujours, la mise en place d’une technologie d’aide.

La direction de l’école invite les participants aux réseaux pluridisciplinaires.
Au premier réseau ou aux moments de bilans.

Une prise de notes facilite ensuite le suivi. 

  • Qui fait quoi et quand sont notés.

L’école coordonne les demandes avec les thérapeutes et les autres intervenants
Elle vérifie si la technologie d’aide est utile à l’élève.

L’école forme les collègues et les parents.
Parfois avec de l’aide d’externe:

  • ergothérapeutes ou logopédiste par exemple, 
  • une ou un collègue de la cellCIPS,
  • d'autres centres.

L’école assure le suivi quand il y a des transitions.

  • De l’école primaire à l’école secondaire. 
  • Ou de l’école secondaire à l’école professionnelle par exemple.

L’école vérifie que les informations importantes pour la technologie d’aide suivent l’élève.

Des documents peuvent aider à faire ce suivi.