CELLcips
illustration d'un visage souriant avec un livre

Langage clair

Tous les contenus de ce site sont rédigés en langage clair.

En savoir plus

Présentation

Notre mot court est cellCIPS.

Ce mot court, c'est pour cellule de coordination en informatique pédagogique spécialisée.

Nous existons depuis 2007.

Nous sommes au service des écoles ordinaires et spécialisées du canton de Vaud.

Nous avons aussi des accords de collaboration avec les cantons romands.

Le Centre de compétences

Nous proposons des idées et des ressources pour la technologie d’aide et l’accessibilité.
Nous montrons comment utiliser le numérique pour mieux apprendre et réussir dans la vie. Nos ressources sont pour les élèves, les apprentis et les étudiants ou pour les gens qui travaillent avec eux.

Nous collaborons avec la Suisse romande.  

La loi sur la pédagogie spécialisée ou LPS a demandé de créer des Centres de compétences:

  • déficience auditive, on dit aussi sourds et mal-entendants
  • déficience visuelle, on dit aussi non-voyants et mal-voyants
  • déficience motrice, on dit aussi problèmes moteurs
  • déficience intellectuelle, on dit aussi handicap mental
  • déficience troubles du spectre autistique, on dit aussi autisme

La Cellule de coordination

Nous aidons les professionnels à intégrer le numérique dans leur enseignement. 
Le numérique peut être très utile dans les écoles spécialisées et avec des élèves en difficultés pour apprendre. 

Dans le canton de Vaud, nous aidons aussi à mettre en place des technologies d’aide.

Vous voulez permettre à chaque élève d’apprendre le mieux possible ?
Nous aussi.

Nous voulons soutenir les élèves et étudiants ou apprentis de 0 à 20 ans, avant l’école et même après.  

Favoriser l’accessibilité

Nous voulons aider les enseignants et la société à rendre leurs messages accessibles à tous.   

Rendre accessible, ça veut dire que c’est possible de recevoir et de comprendre les messages de plusieurs manières. 

Par exemple, les gens qui ne voient pas peuvent écouter le message lu par l’ordinateur.  

Ce qu’on rend accessible aux gens qui ont de la peine sera aussi plus facile à comprendre pour tous les autres gens.

Soutien à la mise en place d’une technologie d’aide

La technologie d’aide soutient les élèves qui ont des grandes difficultés pour apprendre. Nous voulons leur donner accès à cette technologie d’aide.  

Nous montrons ce qui existe et proposons des essais.

Nous pouvons accompagner les personnes qui entourent l’élève. 

Nous pouvons aider les gens quand l’élève commence à utiliser sa technologie d’aide ou quand il change de classe ou d’école. 

Nous pensons aussi qu’il faut que tout le monde connaisse mieux les technologies d’aide. 

Nous proposons des ressources et des conseils pour vous aider. 

La technologie d’aide est un outil, il ne faut pas avoir peur ou penser que c’est de la magie ou de la triche.

Encourager l’enseignement du numérique ou avec le numérique

Nous voulons permettre aux personnes qui travaillent dans les écoles de mieux enseigner en utilisant le numérique.   

Enseigner avec le numérique, c’est par exemple utiliser des tablettes ou internet ou des robots en classe.  

Enseigner avec le numérique, c’est aussi être créatif et donner des outils fantastiques pour faire autrement.

On peut par exemple faire des livres avec du son et des films.
Puis on les met ensemble et on les publie sur internet. 
Et souvent on apprend beaucoup pour le français ou les maths comme ça! 

On peut faire travailler les élèves ensemble, mais chacun peut faire une partie qui est intéressante pour lui.  

Avec ces outils, un élève peut s’entraîner sans l’aide d’un adulte. 
Il se sent plus libre et peut-être qu’il y arrive mieux. 
Il peut être autonome.

Échanger, partager et collaborer

Nous voulons échanger et partager avec des gens qui ont les mêmes buts.   

Beaucoup d’enseignants, de thérapeutes, de parents ou d’élèves utilisent le numérique.   

Ces gens savent ce qui est utile et ce qui ne marche pas bien.  

Ces gens ont des nouvelles idées et ils essaient des choses. 
Nous aussi.   

Si on met ensemble ce que chacun sait, on est tous plus intelligents pour mieux aider les élèves.